Grève SNCF : Quand les conducteurs non-grévistes sont priés de rester chez eux

Accueil » Actualités » Transport » Grève SNCF : Quand les conducteurs non-grévistes sont priés de rester chez eux Mercredi 21 novembre 2018 02:58
 Grève SNCF : Quand les conducteurs non-grévistes sont priés de rester chez eux
Article posté par Youbuzz le 21 Avril 2018 à 03:21
S'abonner au Flux Rss Transport Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Google+ Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par email

Alors que les organisations syndicales s’apprêtent à entamer les 23 et 24 avril prochain, leur 5ème période de grève pour tenter de faire reculer le gouvernement sur l'épineux dossier de la réforme ferroviaire, de son côté, la direction SNCF somme les conducteurs de trains non-grévistes de rester chez eux. Ce qui a pour effet de raviver des tensions palpables entre direction et conducteurs.

Dans le but de pousser le gouvernement à abandonner le projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire qui devrait apporter son lot de changements dans l'entreprise ferroviaire historique (modification de statut pour la SNCF, fin du statut de cheminot pour les futurs embauchés dès le 1er janvier 2020, ouverture à la concurrence, etc.), les syndicats ont mis en place une façon inédite de faire grève : des périodes de 2 jours de grèves suivies de périodes de 3 jours de travail, et ce, du 3 avril 2018 au 28 juin 2018.

Cette grève discontinue créerait des perturbations même lors des périodes censées être travaillées puisque la SNCF adapterait systématiquement son plan de transport en fonction des rames disponibles. En effet, à la suite des 2 jours de grève, les rames sont susceptibles de se retrouver là où elles ne devraient pas l'être et parfois en défaut d'entretien, donc impossible à utiliser pour des missions commerciales.

Mais lorsque la SNCF annonce un service minimum suite à une modification du plan de transport, alors que les agents de conduite sont présents et les rames disponibles, les usagers sont en droit de se poser des questions.
Notre équipe s'est donc déplacée à Paris Gare du Nord pour tenter de rencontrer des agents SNCF afin d'obtenir des réponses à ces questions.

C'est ainsi que Emmanuel B., conducteur de train à l'ETNP (Établissement Nord Parisien), nous explique que « la modification des plans de transport est l'une des variables favorites de la direction SNCF et que l'entreprise en abuserait, même dans les situations où cela n'est absolument pas nécessaire, sous prétexte que l'Accord de branche (ndlr: mis en place par le gouvernement Valls en juin 2016 après une longue période de contestations) l'y autorise. En temps normal, les conducteurs en service régulier connaissent précisément leur planning sur une période de 6 mois. Alors lorsque j'entends dire que les cheminots ont la garantie de l'emploi grâce à leur statut avantageux, j'ai juste envie de dire aux gens que la vérité est ailleurs. Et puis, si les voyageurs étaient au courant du manque de considération dont faisaient preuve les décideurs SNCF à leur égard, ils soutiendraient sûrement la plupart de nos actions. »

La SNCF mettrait sciemment ses propres conducteurs non-grévistes au chômage technique

La Société Nationale des Chemins de Fer, en modifiant ainsi ses plans de transport pour ne proposer qu'un service minimum à ses voyageurs, mettrait sciemment ses propres conducteurs non-grévistes au chômage technique par des « SU » ou des « INUT ». Les conducteurs concernés (jusqu'à une dizaine par jour) apprendraient au dernier moment (moins de 24h avant le début du service et parfois juste au moment même de prendre le service qui était initialement prévu de longue date) qu'ils n'allaient pas pouvoir travailler parce que le plan de transport ne permettait pas d'utiliser tout le personnel de conduite, alors que dans le même temps les voyageurs s'entassent dans des rames bondées par manque de trains en circulation.

Cette mise au chômage forcé, qui a comme un petit goût de vengeance de la part de la direction SNCF, aurait pour effet de pousser des conducteurs de trains non-grévistes à finalement rejoindre le mouvement de contestation.

De là à dire que la SNCF organiserait son propre déclin, il n'y a qu'un pas ...

Extrait de l'Accord de branche :
 
Article 4 : Programmation de la durée du travail
(...)
Les salariés sont informés du calendrier prévisionnel des périodes travaillées et de repos au plus tard 10 jours calendaires avant sa mise en œuvre. Ils sont informés de ses modifications au plus tard 7 jours avant la mise en œuvre de celles-ci.
Les heures de prise et de fin de service sont communiquées au plus tard 3 jours calendaires avant la journée de service concernée.
Pour les salariés affectés à des services facultatifs ou à des services de réserve, le tableau ne comporte que les périodes travaillées et de repos. Ces salariés sont informés des modalités de leur service au plus tard avant la fin de la journée précédente.
Toutefois, les salariés sont informés de la modification de leur calendrier de travail au plus tard 24 heures avant le début du jour concerné et de la modification de leurs heures de travail au plus tard 1 heure avant leur mise en œuvre, dans les cas suivants :
    - perturbations, au sens de l'article L. 1222-2 du Code des transports, ayant pour conséquence la réorganisation des moyens humains et matériels pour assurer ou adapter le plan de transport;
    - circonstances exceptionnelles ou imprévisibles impactant l'exploitation;
    - remplacement de salariés dont l'absence n'a pas été programmée;
    - événements impactant les activités des salariés des services internes de sécurité relevant de l'article L. 2251-1 du Code des transports et des salariés des établissements sanitaires et sociaux;
    - attribution tardive de sillons. Par exception, dans ce cas, le délai de prévenance minimum pour la modification des heures de travail est porté à 2 heures avant leur mise en œuvre, à l'exception des salariés affectés à des services facultatifs ou à des services de réserve.
    (...)
 
 

Téléchargement de l'accord de branche en pdf sur Legifrance.gouv
Téléchargement de l'accord de branche en pdf sur Youbuzz.fr
Téléchargement de l'accord collectif en pdf sur Youbuzz.fr


 
 
 Commenter 
Grève SNCF : Quand les conducteurs non-grévistes sont priés ...
 Imprimer 
 
Bouygues Telecom fait évoluer le forfait B&YOU 4G pour certains de ses abonnés Bouygues Telecom fait évoluer le forfait B&YOU 4G pour ...Précédent Loto : Résultat du tirage n°2018052 du lundi 30 avril 2018 ...Suivant Loto : Résultat du tirage n°2018052 du lundi 30 avril 2018 de FDJ
Accueil » Actualités » Transport » Grève SNCF : Quand les conducteurs non-grévistes sont priés de rester chez eux

Liens relatifs à l'article : « Grève SNCF : Quand les conducteurs non-grévistes sont priés de rester chez eux »
La SNCF surveille ses conducteurs de trains via des enregistrements cabine
Réforme SNCF : Le Sénat approuve le projet de loi remanié en 1ère lecture
SNCF : Calendrier prévisionnel des modalités d'ouverture à la concurrence par ligne
SNCF : Le pacte ferroviaire adopté par l'Assemblée Nationale en première lecture
L'avant-projet du décret socle du gouvernement qui agace les syndicats SNCF
La SNCF lance des billets TGV low-cost à moins de 25 euros pour tous
SNCM : Un plan social de 800 emplois menace la compagnie maritime
Création d'un GIE entre la SNCF et la RATP pour gérer la ligne B du RER
Redressement judiciaire de Sernam : Geodis (SNCF) repreneur potentiel
Liquidation judiciaire de SeaFrance : Les salariés reprennent l'entreprise

 Tags
Plus de tags

Copyright Youbuzz © 2011-2018
Glossaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 
Syndication (RSS 2.0) Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Google+
Accueil | CGU | Contacts | Favoris | Album Photos | Membres | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Actualités | Tags | Vidéos streaming | Euromillions | Loto
Haut de page